Bien vieillir avec les centres sociaux

La vieillesse, une ressource pour les territoires

LES CENTRES SOCIAUX EN ROUTE VERS LE « VIEILLISSEMENT RÉUSSI » ….

Par • 16 Déc, 2015 • Catégorie: Actualités

Les politiques sociales autour la question du vieillissement se sont construites sur les schémas des années 1960. Il y a le modèle curatif dont l’entrée se fait par la santé, le modèle palliatif qui s’appuie sur la perte d’autonomie et le modèle infantilisant qui consiste en de la protection et du maternage et qui se révèle sans doute un modèle très dévastateur…
C’est ainsi que Bernadette Puijalon, anthropologue, a amorcé le colloque national de la FCSF des 26 et 27 Novembre 2015 à Paris, sur le sujet du « Développement Social Local, enjeux de prévention et solidarités entre les âges sur les territoires ». Et d’emblée, elle nous a invités à nous projeter sur demain et sur le nécessaire travail de pionnier à entreprendre en quête d’un nouveau modèle de vieillissement, qu’elle qualifierait volontiers de Vieillissement Réussi !

Dans notre société, a-t-elle poursuivi, on a tendance à considérer que bien vieillir, c’est ne pas vieillir ! Or, c’est une chance de vieillir, car l’alternative, c’est mourir ! Vieillir, c'est devenir moins étranger à soi-même. En racontant la façon dont nous avons traversé l'existence, nous donnerons nous-mêmes du sens à notre vie et nous avancerons en intériorité. Bernadette Puijalon rejoint ainsi Edgar Morin qui estime que chacun porte en soi l'ensemble de tous les âges : « Le meilleur du petit enfant qu'on a été, du jeune adulte, du parent, puis du vieillard qu'on devient… »

Et c’est devant les responsables réunis de la CNAV, de la CCMSA, de la CNAF, de l’ODAS et de Monalisa, et des centres sociaux, que Bernadette Puijalon a conclu que le vieillissement constitue à la fois une chance individuelle, un pari collectif et un sacré défi pour renouveler les politiques sociales.

A nous de participer à relever ce pari !

Déjà des partenariats nationaux sont à l’œuvre depuis 2009, entre la FCSF, la CNAV et la CCMSA. Ceux-ci ont permis de nombreuses expérimentations sur différentes régions et favorisent ainsi le développement de réponses territoriales adaptées aux enjeux de la prévention et de l’harmonie entre les âges. Il reste à étendre ces collaborations sur l’ensemble du territoire de notre pays et à les élargir à d’autres institutions … Cela a été affirmé par Antonin Blanckaert, directeur de l’Action Sociale de la CNAV, ce 26 Novembre 2015. Mais pour notre part, nous avons aussi à être plus démonstratifs de nos compétences et de nos savoir-faire. En effet, les Centres Sociaux et Socioculturels proposent des formes d’actions sociales innovantes qui ne sont pas encore assez lisibles, ni valorisées et reconnues par les politiques publiques. Pour autant, les effets de ces formes d’intervention sont bien réels.

Sur notre territoire des Pays de la Loire, les Centres Sociaux sont particulièrement confrontés à la question sociale du vieillissement du fait de l’évolution démographique de la région et tout particulièrement sur le littoral atlantique. Afin de mieux agir et d’être au rendez-vous de ce défi démographique qui nous attend, les Centres Sociaux souhaitent mieux comprendre les trajectoires de vie, les effets du vieillissement et de la perte d’autonomie. Mais ils veulent aussi démontrer la pertinence des actions déjà existantes dans le domaine de la prévention des risques de la dépendance et dans la réalisation du Bien Vieillir et faciliter leur modélisation… Et c’est ainsi qu’est née avec le Gérontopôle des Pays de la Loire, l’idée du projet ICARE. Celui-ci consisterait en une recherche transdisciplinaire qui mesurerait l’impact des centres sociaux sur l’avancée en âge. Cette étude doctorante qui pourrait se dérouler sur trois années se déclinerait entre analyse sociologique et analyse géographique et d’économie sociale et aurait, pour objectifs de :
• Permettre aux Centres Sociaux de mieux appréhender les transformations à opérer pour agir dans le domaine de l’accompagnement du vieillissement,
• Positionner les Centres Sociaux comme acteurs de proximité de la santé publique et de l'accompagnement du «bien vieillir » auprès des pouvoir publics,
• Démontrer que les partenariats et les actions menées localement par les Centres Sociaux sont modélisables et transposables.

Toujours à Paris, lors du colloque de la FCSF, Bruno Lachenaie, directeur de l’Action Sociale de la CCMSA a affiché tout son intérêt pour ce projet en assurant qu’il s’agissait d’un travail prometteur, qui s’inscrivait dans une logique de prévention de santé publique et d’amélioration de la cohésion sociale. En attendant l’aboutissement des recherches de financement, il s’agit déjà d’une belle reconnaissance pour les centres sociaux qui ont contribué à la genèse de ce projet …

est Délégué de la Fédération des Centres Sociaux de Vendée
Email à cet auteur | Tous les Articles par

Commentaires Clos.